.

.

Couches lavables : programme de subvention doublé pour tous les âges!

Jeudi, 29 Mars, 2018 - 11:15

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield se démarque par ce programme qui ne se restreint pas qu’aux bébés. La subvention, d’un montant de 150 $, est accessible aux Campivallensiens de tous les âges, qu’ils soient poupons, enfants, adolescents, adultes ou aînés. Selon les résultats du Canadian Urinary Bladder Survey, 33 % des femmes entre 41 et 64 ans sont touchées par l’incontinence et ce chiffre monte à 55 % pour les femmes de 65 ans et plus.

Reflet d’une conscientisation écologique croissante, les citoyens sollicitaient de plus en plus la Ville pour bénéficier de ce type de subvention alors que ce programme faisait écho à notre politique familiale et aussi à l’orientation 5.1 du PADD-E (le Plan d'action en développement durable avec une majeure en environnement de la Ville), soit environnement et écocitoyenneté : gestion des matières résiduelles. En 2016 déjà, une vingtaine de sollicitations par mois en moyenne étaient formulées. Cette donnée a été confortée par les demandes de subvention au nombre de 78 en 2017, la première année, pour un montant total de 10 778 $ au lieu des 3 000 $ budgétés initialement.

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield consent à une aide maximale de 150 $ avant taxes à l’achat de couches lavables. La formule a été retenue pour son caractère incitatif afin qu’un maximum de personnes tente l’expérience. Avec ce montant, les citoyens peuvent acquérir 3 ou 4 couches lavables afin de tester cette nouvelle habitude et se rassurer. L’investissement de 500 $, malgré l’économie qu’il génère, fait hésiter les consommateurs qui ne sont pas encore totalement convaincus.

Le succès repose aussi sur la formation des utilisateurs des couches. La Ville propose sur son site Internet, ville.valleyfield.qc.ca/couches-lavables, quelques références pertinentes donnant accès à des conseils, trucs et astuces.

Selon madame Maggy Hinse, conseillère en environnement au Service de l’environnement et des travaux publics, « les données fiables dont nous disposons aujourd’hui sont claires : les couches jetables sont polluantes. Leur production nécessite 40 % plus d’eau que l’utilisation et la production combinées des couches lavables. Avec le chiffre ahurissant de 600 millions de couches lavables enfouies par année, ce déchet est le 3e en importance dans les sites d’enfouissement du Québec. Chaque geste compte, c’est en moyenne 1 tonne par enfant jusqu’à la propreté. Ceux et celles qui tendent vers ce mode d’action environnementale verront leur empreinte écologique diminuer grandement.»

Au-delà de l’intérêt écologique, l’option des couches lavables constitue un intérêt économique majeur. Un ensemble, qui pourra être utile à plusieurs enfants, coûte approximativement 500 $ alors qu’il faudra dépenser autour de 2 000$ en achat de couches jetables pour un enfant jusqu’à sa propreté. Côté santé, les couches lavables sont constituées de matériaux naturels alors que les jetables sont fabriquées à partir de pétrole et d’autres produits pour l’absorption, une composition qui peut inquiéter vu le contact direct avec le corps de l’utilisateur.

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield consent à une aide maximale de 150 $ avant taxes à l’achat de couches lavables. Une seule demande par utilisateur campivallensien est admissible. L’achat doit se faire dans un commerce de la ville (références non exhaustives disponibles sur le site Internet de la Ville). Plusieurs pharmacies et magasins pour enfants en tiennent.

Pour déposer une demande, il suffit de remplir un formulaire, disponible en ligne, et d’y joindre la facture originale des couches lavables accompagnée de la preuve de résidence du demandeur et de la photocopie du certificat de naissance de l’utilisateur. Les demandes se doivent d’être remises en personne, au Service récréatif et communautaire. Tous les achats réalisés à partir du 1er janvier 2018 sont admissibles.

En savoir plus : www.ville.valleyfield.qc.ca/couches-lavables