.

.

Un concept d’hôtel flottant unique au Québec s’amarre à Salaberry-de-Valleyfield à l’été 2018

Jeudi, 5 Avril, 2018 - 14:30

C’est à Salaberry-de-Valleyfield, à l’été 2018, que l’entreprise Flotel installera son tout premier hôtel flottant. La baie du lac Saint-François, au cœur du centre-ville, accueillera un concept d’hébergement flottant innovant, écoresponsable et entièrement autonome piloté par Bruno Lefebvre, président de Flotel.

Pour cette première implantation, l’entreprise mettra en opération six chambres réparties sur trois plateformes indépendantes, mais interreliées. Chaque chambre disposera d’une terrasse privée avec foyer, fauteuils d’extérieur et vue sur la baie,  d’une salle d’eau avec toilette, douche et lavabo, d’un grand lit, d’un lit d’appoint pour les enfants ainsi que d’un foyer intérieur. Une terrasse partagée sur le toit de chacune des plateformes sera également accessible aux locataires. Les clients pourront accéder au site via une passerelle à partir de la rive ou encore par l’eau, puisque des quais permettront aux plaisanciers d’y accoster leur bateau directement. L’hôtel se distinguera aussi par sa formule boutique; c’est-à-dire que certains équipements, notamment du mobilier conçu sur mesure pour Flotel, tels des cintres qui se transforment en chaises pliantes, pourront être achetés en ligne.

Amarré à l’extrémité sud-est de la baie, où se termine le quai municipal, Flotel pourra maintenir ses opérations durant tout l’été sans créer d’entraves aux événements qui se tiennent sur le plan d’eau.  Cet emplacement est non seulement stratégique pour sa visibilité accrue, mais également pour assurer un lien naturel avec le centre-ville, ses commerces et attraits. À titre d’exemple, étant donné la location de kayak qui sera réalisée par Kayak Valleyfield à cet endroit cet été, il sera facile pour les clients de Flotel de bénéficier d’une embarcation pour explorer la baie comme il se doit.

Le projet de Flotel répondra aux meilleures pratiques et tendances écoresponsables. Les minihabitations seront aménagées à l’intérieur de conteneurs recyclés de 40 pieds (subdivisés en deux chambres) et les sources électriques seront générées par énergie solaire exclusivement.  L’hôtel sera entièrement contrôlé par domotique; le client recevra ses codes d’accès au moment de sa réservation. Finalement, l’autonomie sanitaire sera assurée par de grands réservoirs, cachés dans la structure, qui pourront recevoir les eaux grises et brunes en toute sécurité pour l’environnement. Ces réservoirs seront vidés régulièrement.  Dans une deuxième phase, l’eau grise sera récupérée par phytoépuration dans les bacs à fleurs qui orneront le passage commun.

Pour Bruno Lefebvre, Salaberry-de-Valleyfield était un choix naturel : « l’offre de services nautiques et commerciales déjà présente autour de la baie constitue un atout indéniable et permet de rassembler des partenaires potentiels. Je suis d’ailleurs déjà en discussion avec plusieurs d’entre eux pour offrir aux visiteurs une expérience intégrée. Salaberry-de-Valleyfield représente un pôle important en plus de posséder l’un des plus beaux plans d’eau à proximité de Montréal ». Quant à lui, Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield, est ravi d’accueillir ce projet unique au Québec : « on possède, grâce notamment au plan d’eau et au parc Delpha-Sauvé, un incroyable potentiel nautique et touristique que nous souhaitons davantage mettre en valeur. Il s’agit d’un concept innovant, et son pouvoir attractif est susceptible de générer des retombées importantes, et ce, sans investissement municipal.  Ce projet constitue certainement un levier pour les commerces, les restaurants et les attraits qui gravitent au centre-ville. »

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a accepté d’établir un protocole d’entente de trois ans pour ce projet-pilote. Une redevance sur les ventes brutes, basée sur le registre des réservations et transmise automatiquement à la Ville, sera versée mensuellement à l’organisation municipale.

Il est à noter que les habitations devraient être opérées à partir du mois juin jusqu’à en octobre, et que les prix varieront entre 149, 99 $ et 249,99 $ par unité.  Un site Web transactionnel devrait être fonctionnel d’ici peu, dès que les délais et échéanciers finaux auront été confirmés pour l’entrepreneur. Information et préréservation : www.flotel.ca