.

.

Maison des aînés à Salaberry-de-Valleyfield : un projet triplement constructif pour la Ville

Jeudi, Mai 14, 2020 - 12:45

Le conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield se réjouit de l‘aboutissement des discussions avec le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec pour l’aménagement d’une maison des aînés à Salaberry-de-Valleyfield. Il s’agit d’un tout nouveau concept visant à procurer aux résidants des CHSLD un milieu de vie stimulant, respectant leur dignité. Pour le maire de la Ville, monsieur Miguel Lemieux, ce projet sera structurant à trois niveaux.

Un milieu de vie vert pour les aînés

L’idée à la base du projet des maisons des aînés est que celles-ci doivent être érigées dans des quartiers résidentiels et dans un milieu vert. « Le concept vise à sortir les aînés de l’asphalte et du centre-ville. Tout doit être pris en compte pour que les résidents bénéficient d’un milieu de vie vert, le plus naturel possible. Le projet ne vise donc surtout pas à remplacer un espace vert par un bâtiment. Il s’agit plutôt d’intégrer la maison des aînés dans un espace vert. Il y aura la plantation d’arbres pour qu’il y en ait davantage que dans la situation actuelle, en plus de l’aménagement de jardins et d’îlots de verdure permettant aux résidents de s’y promener. Bref, sans le caractère « vert » du site, le concept ne tient plus. « Je crois que la situation actuelle nous démontre mieux que jamais l’importance de faire bénéficier nos aînés de milieux naturels invitants. Ces arbres et ces jardins intégrés à leur milieu de vie sont une composante essentielle de leur bien-être. Ils le méritent amplement », a souligné monsieur Lemieux.

Des places en garderie pour nos familles 

Le projet inclut également l’intégration d’un Centre de la petite enfance (CPE) de 80 places (dont 10 poupons) au sein même du complexe. « Toutes les études démontrent que la cohabitation intergénérationnelle est un facteur important pour améliorer la qualité de vie des aînés. Le fait de voir, d’entendre et de côtoyer de jeunes enfants contribuera à stimuler leur joie de vivre. De plus, cet ajout massif de nouvelles places en garderie subventionnées aura un effet structurant pour le quartier. En plus des aînés, les familles vont en sortir grandes gagnantes », a mentionné monsieur Lemieux.

Création d’un fonds inédit pour l’amélioration des parcs et espaces verts 

Enfin, les fruits de la vente du terrain, soit 2,6 millions de dollars, seront affectés à un fonds dédié à l’amélioration des parcs et espaces verts de la Ville. « Il s’agit probablement de la nouvelle la plus bénéfique pour les familles de Salaberry-de-Valleyfield », a  précisé Miguel Lemieux. La Ville disposera désormais de sommes considérables pour investir dans les parcs et espaces verts. « Cela est inédit pour nous. La Ville n’avait jamais disposé d’une telle marge de manœuvre. Le premier parc à bénéficier de cette cagnotte sera évidemment le parc des Mouettes, dont la partie aménagée sera dotée de nouveaux modules de jeux et autres équipements modernes pour nos jeunes. La somme est tellement importante qu’elle nous permettra du même coup d’investir dans tous nos quartiers. Nos parcs vont enfin pouvoir être revampés de façon importante, sans que la Ville n’ait à s’endetter pour le faire. Les familles des quatre coins de la ville vont donc retirer des avantages considérables de ce beau projet qu’est celui de la maison des aînés », s’est enthousiasmé Monsieur Lemieux.