.

.

Neuf arbres abattus d’urgence - avenue du Centenaire

Jeudi, 28 Février, 2019 - 09:30

Hier, mercredi 27 février, sur l’avenue du Centenaire, entre l’intersection avec la rue Dufferin et l’Hôtel Plaza, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield a dû procéder à l’abattage d’urgence d’un arbre fendu. Celui-ci menaçait la sécurité des automobilistes. L’équipe d’élagage a inspecté les arbres municipaux avoisinants, bordant l’avenue du Centenaire, et a permis l’identification de huit autres arbres présentant des risques de bris élevés et qui devront être abattus (carré bleu : premier arbre abattu d’urgence – arbres à abattre en jaune sur le plan). Deux de ces arbres, ne pouvant être laissés sur place pour des raisons de sécurité, ont été abattus jeudi après-midi, engendrant la fermeture temporaire d’une portion du trottoir. Les six arbres restants seront abattus dans les jours à venir, ce qui provoquera la fermeture de trottoir le long de la baie, mais aussi d’une voie le long de l’avenue du Centenaire en direction nord. 


Des vents violents probablement en cause 

Pour Marie-Lou Lacasse, biologiste et arboricultrice certifiée de l’ISA (International Society of Arboriculture) et technicienne en environnement et arboriculture à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield : « Les bris sur ces arbres ont été fort probablement causés par les vents violents de la semaine passée, combinés aux fluctuations de températures. Il faut comprendre que ces arbres sont fortement exposés aux vents. Leur proximité avec une artère de circulation nous impose de les couper ».


Arbres remplacés

En cohérence avec la Politique de l’arbre Mon arbre pour tous, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield remplace chaque arbre abattu par de nouveaux arbres, sélectionnés selon le site et dans une vision de diversité : le bon arbre au bon endroit. Ici, un plan de réaménagement sera établi et des plantations de remplacement débuteront dès cette année.


L’entretien des arbres municipaux

Selon Marie-Lou Lacasse : « La Ville s’est dotée ces dernières années des outils adéquats pour gérer et entretenir sa forêt urbaine. Aujourd’hui, nous arpentons quotidiennement le territoire pour évaluer chaque arbre de notre forêt urbaine et l’ajouter à notre base de données de suivis et d’intervention. Aujourd’hui, nous entretenons adéquatement les arbres en respect des normes actuelles. Nous veillons à réparer les bris pour prévenir le dépérissement et permettre à l’arbre de mettre en place ses mécanismes de défense naturels ».


Pourquoi investir dans l’entretien des arbres?

Selon Maggy Hinse, conseillère en environnement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield : « Nous devons considérer l’arbre comme une infrastructure naturelle au rôle majeur pour notre qualité de vie. En plus de purifier l’air, il rend de très nombreux services et génère des économies aux contribuables, en améliorant la qualité de l’eau, en ralentissant le ruissellement des eaux de surface, en favorisant l’infiltration de l’eau dans le sol, en diminuant le risque de débordement (surverses), en ralentissant le vieillissement des infrastructures et en réduisant les risques d’érosion des sols et en les stabilisant, etc. C’est parce que nous ne pouvons pas nous passer des arbres que la Ville a fait le choix d’investir dans la préservation de la forêt urbaine et dans sa croissance ».