.

.

Au sujet des plantes indigènes

ENVIRONNEMENT ET TRAVAUX PUBLICS
Juin 2016

Tout comme dans ses propres plantations, la Ville vous encourage fortement à considérer l’utilisation des plantes indigènes dans vos aménagements paysagers.

Une plante indigène est une plante qui s’est développée (en Amérique du Nord) après la dernière glaciation, il y a 12 000 ans. La nature a créé des variétés de plantes qu'elle reconnaît et qui sont adaptées au climat et à l'écosystème dont elles font partie. Puisque les plantes indigènes poussent naturellement chez nous, elles ont de nombreux avantages :

  • Elles requièrent rarement l'emploi de pesticides ou d'engrais concentré.
  • Elles demandent moins d’entretien.
  • Elles sont moins sujettes aux attaques d’insectes ravageurs et autres agents pathogènes, dans de bonnes conditions de culture.
  • Elles sont moins sensibles aux écarts de température.
  • Elles survivent aux sécheresses (moins d'arrosage en perspective).
  • Elles résistent à nos hivers sans protection hivernale.
  • Elles améliorent la qualité des habitats naturels et des espaces verts.
  • Elles sont notre patrimoine floristique.

Ce choix contribue aux efforts de maintien de la diversité biologique. L’utilisation des plantes indigènes vient aussi contrer le problème des plantes exotiques envahissantes, ces espèces végétales cultivées pour des fins ornementales et qui, aujourd'hui, nuisent aux écosystèmes en s'implantant dans la nature au détriment des espèces locales.


Reportage tiré du bulletin municipal estival 2016.