.

.

Horticulture en milieu urbain | fossés végétalisés

URBANISME
Juin 2016

Aménagez votre fossé

Afin de répondre aux nouvelles exigences gouvernementales en matière d’environnement, les promoteurs aménagent des fossés peu profonds (noues) le long des nouvelles rues.  Ces fossés allègent le réseau pluvial souterrain conventionnel. Les propriétaires de terrains se retrouvent donc avec un fossé en façade de leur maison et en sont souvent mécontents. 

Le premier réflexe est d’engazonner les fossés puisque les pentes sont souvent assez faibles pour permettre un entretien facile. Le résultat n’est pas toujours heureux et le gazon n’y pousse peut-être pas de façon uniforme.  Une autre option peut être envisagée, soit celle de végétaliser le fossé en l’agrémentant de plantes diverses.

Les fossés végétalisés présentent plusieurs avantages : ils réduisent la vitesse et la quantité du ruissellement, captent les polluants, soutiennent la biodiversité en devenant des habitats pour la faune, nécessitent peu d’entretien et peuvent aussi devenir un élément très esthétique qui ajoute un cachet au paysage environnant. 

Il est important de choisir des végétaux variés (vivaces, arbustes, bulbes, graminées) non envahissants qui poussent bien en milieu humide et qui tolèrent la sécheresse et les inondations. Par ailleurs, les plantes stabilisent les pentes des fossés et contrôlent l’érosion. Leurs racines souvent plus longues que celles du gazon accélèrent la vitesse d’infiltration.

Potager en cour avant
Il est possible d’aménager un potager en cour avant, à au moins 2 m de la ligne de lot.  Celui-ci doit toutefois être aménagé et entretenu de façon à ne pas comporter d’herbes hautes et de mauvaises herbes, à la différence des fossés.


Issu du bulletin estival 2016.