.

.

L'étêtage : à proscrire!

ENVIRONNEMENT ET TRAVAUX PUBLICS
Août 2016

Alors que la Ville n’emploie que des arboriculteurs certifiés pour tailler ses arbres et que ces derniers ne pratiquent pas d’étêtage, des citoyens ou les entrepreneurs avec qui ils font affaires ont malheureusement recours à cette méthode qui constitue probablement la technique d'élagage la plus dommageable pour les arbres. Pourtant, cette pratique demeure encore très courante, même si depuis plusieurs années on ne cesse d'expliquer ses effets néfastes et que d’autres méthodes beaucoup plus efficaces existent.

L’étêtage consiste à couper des branches jusqu’à la hauteur de tiges et de branches latérales. Si plusieurs croient qu’il s’agit de la meilleure manière de réduire la hauteur d’un arbre devenu trop gros, dans les faits, la méthode à privilégier vise plutôt à couper les branches près de leurs points d’ancrage en respectant la forme naturelle du feuillu.

L’étêtage a de nombreux désavantages et à long terme, il rend les arbres dangereux. Notamment, il rend l’arbre sujet aux bris, diminue grandement sa qualité esthétique, l’expose à l’insolation et aux insectes nuisibles, en plus d’être coûteux.  La pluie verglaçante, de plus en plus fréquente en raison des changements climatiques, contribue également à fragiliser notre couvert forestier. Il s’agit d’une raison supplémentaire pour en prendre soin convenablement avec des élagueurs professionnels.

Avant d’effectuer des travaux, le citoyen doit aussi se questionner sur la propriété de l’arbre concerné.  En effet, il s’expose à une amende s’il effectue ou fait effectuer par un entrepreneur des travaux, ou pire encore, l’abattage d’un arbre sous la responsabilité de la Ville. Le règlement 218 qui porte sur les nuisances indique qu’il est « prohibé le fait, par quiconque de couper, d’endommager ou détériorer les arbres, les arbustes, les fleurs et les bulbes qui sont plantés dans l’emprise des immeubles municipaux ou places publiques ». La Ville a d’ailleurs déjà eu gain de cause dans un dossier où des arbres qu’elle possédait ont été abattus sans son consentement.

En attendant une politique de l’arbre qui pourrait contenir des directives plus précises à l’égard des propriétaires de terrains privés et de l’entretien qu’ils font de leurs arbres, la Ville conseille très fortement aux citoyens d’embaucher du personnel qualifié détenant une certification d’arboriculteur. L’arboriculteur professionnel est en mesure de déterminer quel type d’élagage convient  pour améliorer la santé, l’apparence et la sécurité de vos arbres.