.

.

Une ville en transformation

AMÉLIORATION CONTINUE
Août 2016

L’amélioration continue prend plusieurs formes à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. Les employés de la Ville implantent quotidiennement de nouvelles méthodes de travail afin d’augmenter la valeur ajoutée de leurs processus. Ces derniers mois, des projets d’amélioration, en cours d’exécution, prouvent de  belles  avancées au sein des équipes touchées par ces projets.

PROJET 5S

Le  Service de l’environnement et des travaux publics, par le biais de l’usine d’épuration, a décidé  d’organiser  des  ateliers en  utilisant  la méthodologie des 5S (supprimer, situer, scintiller, standardiser, suivre). Cette méthodologie japonaise, éprouvée en 5 étapes, exige des équipes une remise en question quant  à  leur environnement de travail et à leurs façons de faire. La marche à suivre étant, dans un premier temps, de supprimer  les outils  inutiles de l’environnement afin de maximiser l’utilisation des outils essentiels et ainsi d’optimiser l’ergonomie de travail. Par la suite, la nouvelle organisation du travail en place, beaucoup plus  visuelle  et  conviviale, offre aux utilisateurs un environnement de travail plus sécuritaire et efficient; le temps pour la recherche d’outils et les déplacements étant grandement réduits par la  standardisation mise en place. La dernière étape reste  certainement  l’étape   la plus  difficile, laquelle  qui consiste à maintenir les acquis afin de profiter des bénéfices, et ce, pour  de  nombreuses années.

Malgré  que  les  transformations soient   toujours   en   cours   à l’usine  d’épuration,  des  audits mensuels sont déjà en fonction pour assurer leur maintien. Le projet nous démontre déjà des résultats impressionnants.

PLANIFICATION DES TRAVAUX

Afin d’aider les équipes à réduire leurs déplacements, un projet novateur proposera l’utilisation de la géomatique, au printemps prochain. La géomatique est un ensemble d’outils et de méthodes qui  permet    d’acquérir, de représenter, d’analyser et d’intégrer des données géographiques, dans le but d’optimiser l’ordonnancement des travaux et d’en faire le suivi. Ce projet combinera le système de requêtes en place  à la géomatique afin d’y afficher, en temps réel sur une carte routière, l’emplacement de l’ensemble des requêtes.

L’objectif est de faciliter le repérage des différentes requêtes en  offrant  un outil visuel  aux gestionnaires afin d’optimiser la planification des travaux. Les utilisateurs auront  accès sur les chantiers, avec l’aide de nouvelles tablettes électroniques, à plusieurs outils tels que des vidéos et photos d’archives, à la géomatique et à de nombreuses cartes thématiques.

LOCALISATEUR

Le  Service  de  l’environnement et des travaux publics a conceptualisé un localisateur afin  de permettre   rapidement et précisément à un employé d’enregistrer des requêtes, simplement en appuyant sur un bouton.  Cette  manette,  munie de 4 boutons configurables, pourra s’adapter facilement aux différents types de planification selon la saison. Le service pourra donc cartographier et évaluer l’état de la ville aisément. Cette nouvelle technologie, déjà en utilisation, optimisera la priorisation et la planification des travaux.

Ces outils pourront à terme être exportés et implantés auprès d’autres services municipaux. Ces changements ne sont que  le début d’une série d’efforts mis de l’avant par l’administration municipale et  son  personnel  pour mieux servir la population.
 


Tiré du bulletin municipal de l'automne 2016 (28 août-27 novembre).