Accéder au contenu principal

Reconnaître, éliminer et se protéger de l'herbe à poux

Herbe à poux ou herbe à puce?

Arrachage

Une personne sur cinq souffre de problèmes liés aux allergies à l’herbe à poux. Depuis 2008, la Ville agit activement au contrôle de cette plante dans les zones où les personnes sont plus susceptibles d’en ressentir les effets, entre autres dans les quartiers résidentiels.

Parce que la qualité de vie des citoyens est importante pour nous, venez donner un coup de main à l’Escouade Verte afin d’améliorer la santé collective des citoyens en arrachant les plants dans votre secteur!

Ensemble nous contrôlons l'herbe à poux

Limiter les symptômes d’allergies à l’herbe à poux

Conseils pratiques

Du début d’août jusqu’à la mi-septembre, les fleurs de la plante prennent forme et relâchent leur pollen dans l’air.

Pour faciliter la vie des personnes allergiques en minimisant les symptômes d’allergies dues à l’herbe à poux, il faut :

  1. Tentez d’éviter les activités extérieures, principalement en début de journée (de 7 à 13 h). C’est durant cette période que le pollen est le plus présent dans l’air, en particulier lors des journées chaudes, sèches et venteuses. En vous exposant moins au pollen, vos symptômes pourront être minimisés.
  2. Ne séchez pas vos vêtements à l’extérieur. Le pollen s’y accrochera comme du velcro que vous trimbalerez ensuite, emportant par le fait même la cause de vos allergies avec vous. De plus, évitez de faire la tonte de votre gazon vous-même.
  3. Prenez une douche chaque soir avant d’aller au lit pour ne pas transporter avec vous le pollen jusque dans votre sommeil. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une meilleure nuit de repos.

Ensemble nous contrôlons l’herbe à poux !

Rappelons-nous que le meilleur moyen pour contribuer au mieux-être des gens allergiques est de contrôler cette plante sur nos terrains en utilisant des méthodes appropriées comme l’arrachage et la tonte.

Sachez que chaque plant d’herbe à poux peut produire jusqu'à 3 000 graines, desquelles naîtront environ 600 nouveaux plants l’an prochain. Il n’est donc pas trop tard pour passer à l’action même si la plante est en fleur. Il faut simplement prendre plus de précautions.

Par exemple, plutôt que de couper les plants en fleurs, arrachez-les. Une fois arrachés, déposez les dans un sac à ordures pour éviter de disséminer les graines ce qui permettra de réduire l’apparition des plants l’année suivante.

Documentation