.

.

Sauvons les citrouilles de l’enfouissement!

Mercredi, 17 Octobre, 2018 - 11:45

Avant d’être un objet décoratif mis en vedette dans le cadre de l’Halloween, la citrouille est un aliment qui fait partie du patrimoine et pousse localement. La Ville de Salaberry-de-Valleyfield rappelle l’évidence aux Campivallensiens afin de détourner un maximum de citrouilles des ordures et de l’enfouissement. La meilleure option pour un « Bon débarras », c’est de donner une seconde vie aux citrouilles. Comment? La Ville, en partenariat avec le PRAQ, invite les citoyens à cuisiner les citrouilles à la maison ou à rapporter les citrouilles, peintes et non découpées, à l’Écocentre pour des ateliers de cuisine collective, à les composter à la maison ou à en disposer lors des collectes spéciales des résidus verts.

CUISINER | C’est de loin la meilleure idée, car la citrouille, en plus de procurer des fibres, du zinc et de la vitamine A, est savoureuse. Elle se prête au jeu de toutes sortes de recettes et de formes : rôtie, en cube, en purée, en pâtisserie… Inspirez-vous sur Internet où les suggestions foisonnent.

Les conseils :

  • Grosse ou petite citrouille? Sachez que les petites sont plus sucrées, moins humides et plus fermes et se prêtent mieux à la cuisson.
  • Congeler le surplus cuit ou cru; la chair pourra alors être utilisée dans vos recettes plus tard.

DONNER | Les citrouilles intactes (peinte ou non découpée) peuvent être déposées à l’Écocentre (2575, boulevard Mgr-Langlois), d’ici le 6 novembre. Récupérées par le PRAQ et par d’autres organismes participants, elles seront utilisées lors de l’atelier organisé par PRAQ et ouvert gratuitement au public, le vendredi 9 novembre de 13 h à 19 h dans les nouveaux locaux de La Popote roulante (282, rue Jacques-Cartier). Au programme : préparation de la citrouille, confection de quelques recettes à base de citrouilles, dont une grande sauce à spaghetti, et dégustation. Les membres du Cercle des Fermières de Bellerive seront présents pour partager leur savoir avec les participants. Les participants pourront repartir avec des préparations prêtes à l’usage et des fiches de recettes! Il n’est pas obligatoire de réserver sa place – Arrivée et départ flexibles.

COMPOSTER À LA MAISON OU À LA PLATEFORME MUNICIPALE | Parmi les options de compostage, la meilleure option reste de composter à la maison, car cela réduit le transport et offre une ressource pour le jardin et la cour. Sinon, la collecte porte-à-porte des résidus verts les vendredis 2, 9, 16, 23 novembre, comme celle des matières organiques (projet pilote), à destination de la plate-forme de compostage municipal est offerte (ville.valleyfield.qc.ca/residus-verts ou 450 370-4820). L’Écocentre, du mercredi au dimanche, acceptera aussi les surplus.

NOUVEAUTÉ – COMMERÇANTS, ORGANISMES ET ÉCOLES SOLLICITÉS | Cette année, les restaurants campivallensiens sont aussi invités à mettre la citrouille à l’honneur (liste disponible sur le site Web de la Ville) et les commerçants à faire don de leurs décorations pour éviter le gaspillage. Le PRAQ propose aux commerçants ainsi qu’aux organismes et aux écoles d’embarquer dans le mouvement à l’aide d’un guide composé de conseils et de fiches d’activités et disponible en ligne. Plusieurs activités privées sont déjà programmées.

Téléchargez le GUIDE ici.

Restaurants participants :

  • Jazz : potage à la courge, tout l'automne.
  • La Toscane : potage à la citrouille, semaine du 5 novembre.
  • La Factrie, café culturel : muffins à la citrouille et butterscotch et potage à la citrouille, tout l'automne.

 

Profitez au maximum de vos citrouilles! Des mois à pousser, on ne va pas les gaspiller!