.

.

Cure de jeunesse dans plusieurs parcs municipaux

Jeudi, Juin 4, 2020 - 14:00

Plusieurs parcs municipaux de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield profiteront cette année d’importants investissements, totalisant 2 900 000 $, afin de procéder à des mises à niveau des infrastructures existantes et bien entendu de l’ajout de nouveaux modules de jeux ou de tout autre mobilier urbain.

Ces travaux d’amélioration visent 18 parcs, et ce, grâce à un budget de quartier réparti dans les huit secteurs de la ville. Les travaux seront aussi innovants que diversifiés, passant notamment d’une reconfiguration complète du parc Lionel-Groulx, à l’ajout d’une aire de jeux d’eau au parc Leduc et à un nouveau parc canin qui sera situé dans le parc des Bâtisseurs du quartier Jules-Léger.

« Tous les membres du conseil municipal ont eu la chance de travailler de concert avec l’équipe du Service récréatif et communautaire afin de déterminer les projets à prioriser pour leur quartier. Ils ont été partie prenante des décisions, qui sauront plaire aux résidents de leur secteur autant qu’à l’ensemble des Campivallensiens  », explique le maire de la Ville, monsieur Miguel Lemieux.

Une mise à niveau essentielle 

Les travaux de mise à niveau des modules de jeux permettront de remplacer des structures ne correspondant plus aux normes de sécurité actuelles. Ces projets d’amélioration concernent principalement l’implantation de nouveaux modules destinés aux jeunes de 5 à 12 ans, considérant que des investissements majeurs avaient permis, en 2014, de prioriser les installations conçues pour les plus petits, soit les enfants de 18 mois à 5 ans.

« Notre défi est d’offrir des espaces de jeux libres stimulants qui inciteront fortement les jeunes à aller jouer dehors! Le jeu libre à l’extérieur est essentiel à l’équilibre, au développement et à la santé globale des enfants », soutient madame Claudia Meloche, coordonnatrice au Service récréatif et communautaire.

Parc Lionel-Groulx 

Parmi tous les projets d’amélioration, le parc Lionel-Groulx constitue l’un des emplacements qui comporte des changements majeurs. La Ville, étant propriétaire du parc ainsi que de l’édifice Gaëtan-Rousse, souhaite harmoniser le tout, selon des principes de pratique libre, multigénérationnel et inclusif. Ainsi, après l’ajout de jeux d’eau en 2017, le parc Lionel-Groulx accueillera 11 terrains de pétanque, permettant aux joueurs du parc Salaberry de profiter d’une aire de jeux avec un système d’éclairage et du mobilier adéquat. Les modules pour les enfants seront déplacés et de nouveaux jeux adaptés seront intégrés. Une aire de jeu interactive audioguidée, unique au Québec, sera  d’ailleurs installée sur les lieux! Ce jeu électronique arrive à point, considérant qu’il sera possible d’y jouer sans aucune manipulation et en conservant la distanciation physique requise en temps de pandémie. Le tout devrait être fonctionnel au courant du mois de juillet. Un sentier balisé et des lampadaires permettront aussi de traverser le parc en toute sécurité. L’hiver venu, le terrain de pétanque servira à l’aménagement d’une patinoire de hockey.

Des améliorations aux quatre coins de la ville

Les visiteurs des parcs Gagnier, Landry, Leduc et Quatre-saisons apprécieront les nouveautés pour leur chalet respectif et pourront se changer dans les salles de bain avec un accès à l’eau courante, lorsque les travaux seront terminés et que la situation sanitaire le permettra. Le parc des Bâtisseurs bénéficiera également d’une réhabilitation, alors que le mobilier et l’éclairage seront rafraîchis, en plus de l’ajout d’un abreuvoir. À cet endroit, un nouveau parc canin y sera inauguré, possiblement à la fin de l’été. Enfin, des travaux de restauration auront lieu à l’édifice municipal Raphaël-Barrette. La cuisine de la salle communautaire Marie-Jeanne-Perron-Clermont sera mise à niveau, dans le but d’y tenir des ateliers culinaires.

Les rénovations très attendues au parc Champêtre devront par ailleurs être repoussées, puisque le parc est situé sous les lignes de hautes tensions d’Hydro-Québec. La Ville doit d’abord recevoir les nouvelles exigences de sécurité à respecter, avant de pouvoir prendre action. Par ailleurs, des travaux majeurs ont été amorcés au parc Salaberry. Les détails liés à ces améliorations seront annoncés sous peu.

Un échéancier ralenti 

Bien que les travaux ont été légèrement retardés en raison de la pandémie et qu’ils exigent une réorganisation constante, ces projets de rénovation vont bon train. Les Campivallensiens devraient malgré tout pouvoir apprécier ces nouveautés prochainement.