Accéder au contenu principal

Un duo d’entrepreneurs pour le 47 Nicholson

6 mai 2021
Annonce
COMM 2021 47 Nicholson Developpement commercial Promoteur Maire

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield confirme l’acquisition du 47 Nicholson, ancien poste de police et ancienne caserne, par les promoteurs Jean-Christophe Paquin et Jean-Paul Belmont, au coût de 380 000 $, considérant la toiture fraîchement refaite par la Ville. L’utilisation antérieure et l’état du bâtiment impliquent des investissements considérables afin de mettre aux normes le bâtiment et l’aménager, tout en respectant son architecture, dans ce secteur soumis à un PIIA (Plan d’implantation et d’intégration architectural). Entre 1.25 M$ et 2 MS seront nécessaires selon les estimations des promoteurs.

Un duo d’entrepreneurs à la barre | Le 47 Nicholson pourrait être le témoin indiscutable d’un effet d’entraînement économique. « Les différents reportages dans des médias nationaux faisant état de la croissance en cours à Salaberry-de-Valleyfield ont attiré notre attention. Puis, nous avons eu un coup de cœur pour le 47 Nicholson et son potentiel », ont expliqué conjointement les promoteurs Jean-Christophe Paquin et Jean-Paul Belmont. « Notre vision est claire. Nous sommes prêts à nous lancer dans notre projet multi-commercial nommé « La Caserne » qui comptera des restaurants et des espaces de bureaux. Le lieu rassembleur sera tendance et évoluera au gré des saisons. Nous voulons mettre en valeur ce site unique et offrir quelque chose de différent qui suscitera l’engouement. » Un délai de douze mois est estimé pour exécuter les travaux.

Le duo d’entrepreneurs œuvre dans le domaine de la construction pour l’un et la restauration pour l’autre. M. Paquin est actuellement en préparation de construction d’immeubles à logement (400 portes) à Salaberry-de-Valleyfield et Montréal. Quant à M. Belmont, il est propriétaire d’une bannière de restaurants à Montréal en plein croissance.

Un projet structurant vers un nouveau centre-ville | La vision d’aménagement du centre-ville, présentée en 2012 par la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, encourageait la consolidation d’un pôle d’activité urbaine intense autour de l’hôtel de ville grâce, entre autres, à la réhabilitation de l’ancienne caserne de pompier. Partie prenante du patrimoine campivallensien, emplacement stratégique au cœur de ville… Pour le maire, Miguel Lemieux : « L’achalandage que va créer cette nouvelle place centrale, ce projet structurant et durable, aura un impact majeur pour la revitalisation de ce secteur. Cela contribuera notamment à rendre beaucoup plus attractifs les locaux vacants situés à proximité et ceux-ci pourront ainsi trouver preneurs plus rapidement. Après le quartier Buntin, il s’agit d’une autre pièce maîtresse de notre stratégie de redynamisation du centre-ville qui continuera d’être déployée au cours des prochaines semaines. »

Perspective La Caserne