.

.

Une bibliothèque unique au Québec!

Bibliotheque Armand Frappier

La Bibliothèque Armand-Frappier, unique en son genre au Québec, est née le 24 novembre 1997 de la fusion de la Bibliothèque municipale de Salaberry-de-Valleyfield (qui fêtait son 50eanniversaire de fondation) et de la Bibliothèque du Collège de Valleyfield (établie depuis l'existence des collèges classiques).

Depuis 2002, lors du regroupement des Villes de Grande-Île, Saint-Timothée et Salaberry-de-Valleyfield, la Bibliothèque de Saint-Timothée est devenue une succursale de la Bibliothèque Armand-Frappier.

Bibliothèque Armand-Frappier

Notre logo... sa signification

LE LIVRE

Le livre ouvert représente la Bibliothèque à son image, de façon dynamique et moderne.
Ce livre au centre du cercle illustre le noyau d'un élément, la Bibliothèque comme « cœur régional de la culture ».
La partie gauche du livre démontre l'éclatement et la croissance de la Bibliothèque, ainsi que l'information introduite à celle-ci.
La partie droite du livre représente la diffusion de cette information.
La forme d'un « V » apparait pour identifier la Ville.

LE CERCLE

Le cercle illustre le partenariat des deux entités soit : le Collège de Valleyfield et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.
Il illustre également l'atome avec son noyau, et fait ainsi référence au Dr Armand Frappier.
Il représente un disque compact, image du modernisme de la Bibliothèque.
Le mouvement circulaire démontre une évolution constante et le développement de la Bibliothèque.
La forme d'un « C » apparaît pour identifier le Collège.

Biographie d'Armand-Frappier

Armand Frappier

Le docteur Armand Frappier est né à Salaberry-de-Valleyfield le 26 novembre 1904. Il était l'aîné de huit enfants. Son père, Arthur-Alexis Frappier, artiste-musicien et éducateur, fut directeur des écoles de la ville pendant vingt ans et organiste à la Cathédrale. Le docteur Frappier est citoyen honoraire de sa ville natale, dont une des rues porte son nom.

Ancien élève du Séminaire de Valleyfield, où il obtint en 1924 son baccalauréat en Arts (Université de Montréal), il est docteur en médecine en 1930 et licencié en Sciences chimiques de l’Université de Montréal en 1931. Cet illustre fils de notre municipalité a connu une renommée internationale.

Ancien boursier de la Rockefeller Foundation, il a fait ses études postsecondaires en microbiologie, et en particulier dans la prévention de la tuberculose, aux États-Unis et en Europe.   Il a été l'élève des grands chercheurs Calmette, Guérin, Nègre et Ramon à l'Institut Pasteur de Paris. Professeur émérite de l’Université de Montréal, où il enseigne la microbiologie et la médecine préventive pendant plus de 35 ans. Il est le fondateur et le doyen pendant 20 ans de l’École d’Hygiène de cette Université. Il est aussi le fondateur et le directeur pendant 38 ans, de l’institut de Microbiologie et d’Hygiène de Montréal, qui porte le nom d’Institut Armand Frappier depuis 1975.

Il fut un pionnier dans le domaine de la recherche en microbiologie et en médecine préventive au Canada. Les résultats généraux et la portée de ses recherches personnelles ou faites en collaboration peuvent se résumer comme suit :

  • Il est parmi les premiers auteurs nord-américains à avoir confirmé, par des études expérimentales, épidémiologiques  et cliniques, l'efficacité du BCG (Bacille-Calmette-Guérin), vaccin antituberculeux.
  •  À avoir développé des méthodes originales d'étude d'utilisation de ce vaccin.
  •  À en avoir mis en évidence de nombreuses propriétés biologiques et cliniques.

Après avoir pris sa retraite en 1974, à 70 ans, il est demeuré actif à l'Institut, aux archives et comme consultant.
Salaberry-de-Valleyfield l'a nommé citoyen honoraire.

Plus d'information...

Murale Vox non echo

Cette murale de céramique a été créée par M. Gilbert Poissant, de Mont Saint Hilaire, en Montérégie, dans le cadre du Programme d’intégration des arts à l’architecture, du Ministère de la Culture et des Communications.

La bibliothèque ayant été consacrée à Armand-Frappier, il faut se rappeler que celui-ci était un scientifique innovateur et pionnier qui a consacré sa vie à la recherche en biologie. C’était aussi un philosophe et un ami de la nature.

L’œuvre offre différents niveaux de lecture :

  • au premier coup d’œil, l’usager perçoit une murale ronde, suggérant, au gré de son imagination, planète, mappemonde, ciel, où la bibliothèque a sa place.
  • La murale ronde et son centre font directement référence à une cellule, unité fondamentale de la vie.
  • Les deux demi-cercles qui se joignent sur un carré font référence à la collaboration du Collège et de la ville pour créer un noyau central, la bibliothèque Armand-Frappier.
  • Le carré évoque aussi un livre dont le titre serait VOX NON ECHO, qui était la devise d’Armand-Frappier. Celle-ci est inscrite dans la murale en rappel de la tradition architecturale qui voulait que l’on inscrive une devise au-dessus d’une entrée principale.
  • Enfin, en rapport direct avec la bibliothèque : l’écriture. La murale est parsemée d’écritures inscrites dans l’argile à la manière de graffitis, de traces sur les vieux murs, en référence à la mémoire, à  la connaissance qui traverse le temps. Avec attention, l’usager peut y découvrir différents mots ou symboles reliés à la biologie.

Banc de « l'Unité sanitaire »

Lorsque vous viendrez nous visiter à la bibliothèque, remarquez le banc près du bureau du bibliothécaire. Ne vous est-il pas familier?

Ce banc a connu presque tous les enfants des années 1950 – 1960. Il était situé à l’entrée de l’Unité sanitaire située sur la rue Saint-Jean-Baptiste en face du parc Salaberry à Salaberry-de-Valleyfield.

Abandonné et en très mauvais état, il fut recueilli par l’École entreprise Surbois qui l’a restauré et donné à la Bibliothèque Armand-Frappier. Ce banc, situé anciennement exactement à mi-chemin entre la Bibliothèque municipale de Salaberry-de-Valleyfield et celle du Collège est le lien qui unit ces deux institutions dans le passé et qui les projette dans le futur.