Accéder au contenu principal

Le rôle fondamental des arbres

La valeur des arbres

Les arbres, une valeur inestimable

La protection des arbres devient importante. En préservant notre forêt urbaine, abritant une faune diversifiée essentielle, nous préservons notre qualité de vie.

Les arbres contribuent à embellir l’environnement, purifient l’air, agissent comme écran acoustique, produisent de l’oxygène, aident à économiser l’énergie et servent de brise-vent…

L’arbre privé une responsabilité citoyenne

Qu’il s’agisse d’individus, d’entreprises, de commerces, d’organismes ou d’institutions, tous doivent agir de façon responsable à l’égard des arbres. Conscients de la valeur inestimable des arbres, tout un chacun doit veiller à leur protection.

Saviez-vous que les arbres...

Un arbre assainit l’air en diminuant la quantité de gaz carbonique produit par les automobiles, le chauffage et les usines, en produisant lui-même de l’oxygène.

Un arbre mature pourrait fournir à quatre personnes leur ration quotidienne en oxygène. (Fondation canadienne de l’arbre - FCA)

Les arbres réduisent les effets néfastes des gaz à effet de serre. Un arbre séquestre entre 4,5 kg et 11 kg de carbone par an (SAE)

Un érable à sucre d’environ 30 cm de diamètre prélèverait dans l’environnement, pendant une saison de croissance, une bonne quantité de métaux lourds à savoir : 60 mg de cadmium, 140 mg de chrome, 820 mg de nickel et 5 200 mg de plomb. (Georgia University)

Un arbre capte les poussières. En santé, il peut capter 7 000 particules en suspension par litre d’air. (FCA)

Un arbre mature peut prélever plus de 450 litres d’eau dans le sol pour ensuite les rejeter dans l’air sous forme de vapeur d’eau.

Les arbres influencent la circulation de l’air (brise-vent).

Situé en milieu résidentiel, un arbre augmenterait la valeur des maisons de plus de 18 %. Sources : Fondation canadienne de l’arbre, Georgia University, Michigan State University, Urban Forestry, US Forest Service, Evergreen, Paul-Émile Rocray.

Les arbres attirent les entreprises qui sont à la recherche d’un milieu de vie de qualité pour leurs employés.

Ils font économiser sur les coûts de chauffage et de climatisation. La présence d’un arbre près des maisons et des édifices peut réduire de 30 % les besoins en climatisation. (Michigan State University, Urban Forestry)

Ils contrôlent les eaux de ruissellement et maintiennent le sol en place.

Ils accroissent la qualité de vie et le sentiment de paix. La présence et le contact visuel avec les arbres ont un effet apaisant et de bien-être physique et psychologique. En effet, des experts sont convaincus que les arbres contribuent à la socialisation et à la réduction du stress et influencent le moral et les émotions des citoyens – facteurs qui entraînent, indirectement, une baisse de la criminalité dans les quartiers défavorisés.

Les arbres procurent de l’intimité.

Ils servent d’écran sonore le long des routes bruyantes.

Ils constituent une échelle intermédiaire entre les grands bâtiments et les piétons.

Les arbres tracent une frontière végétale entre des lieux aux usages différents.

Les arbres offrent aussi une source d’inspiration et de création.

Les arbres mettent en valeur les bâtiments et font ressortir les monuments architecturaux et sculpturaux et donnent du caractère aux artères.

Ils renforcent l’orientation en donnant des repères visuels

Un arbre témoigne, par son âge, son port ou son emplacement, du patrimoine et de l’identité culturelle et historique.

De tous les êtres vivants, les arbres sont ceux qui vivent le plus longtemps et qui atteignent les plus grandes dimensions….

L’arbre, source d’économie pour les contribuables

Aux États-Unis, on considère un arbre pour ce qu’il rapporte et non pour ce qu’il coûte. Des études démontrent à quel point les plantations et leur entretien réduisent les charges publiques.

Prenons la ville de Charlotte, en Caroline du Sud. Il a été établi qu’outre le CO2 chaque arbre réduisait aussi les niveaux d’ozone, de dioxyde d’azote, de dioxyde de soufre et de particules fines de 38 935 kilos chaque année. Les coûts de purification industrielle correspondants seraient de 36 270 dollars par an.

Et pour la santé ? La Ville de Sacramento (en Californie) possède 2 080 hectares de parcs, ouverts à toutes les activités sportives. La Ville a calculé qu’une personne inactive coûte en frais de santé 250 à 500 dollars de plus par an qu’une personne ayant une activité physique dans les parcs. Vu que 78 000 personnes utilisent régulièrement ces parcs, le bénéfice pour la santé est estimé à presque 20 millions de dollars.

FORET URBAINE - Les arbres : des bénéfices à la tonne!